Au sommaire du n°218

ÉDITO

Oseront-ils ?

Vous êtes peut-être signataires de la pétition sur internet contre l’avant-projet de loi EL KHOMRI écrit bien évidemment par E. MACRON.

Plus de 900 000 signatures pour éviter de voir le Code du Travail démantelé.

Ce petit livre rouge a été créé après plusieurs luttes pour protéger les salariés, tout au moins pour empêcher que les employeurs appliquent leurs propres règles au détriment de l’intérêt de leurs collaborateurs.

Myriam EL KHOMRI n’a pas peur du ridicule, elle crie haut et fort que les droits des salariés sont préservés dans son projet. Personne n’est dupe !

Si un salarié refuse une modification de son contrat il sera licencié. De plus, il suffira d’un accord d’entreprise pour que les heures supplémentaires soit 5 fois moins majorées qu’aujourd’hui. Les apprentis mineurs pourront travailler 10 heures par jour.

Vive le travail des enfants !!!

Bref, soyons sérieux, Madame la Ministre, si les intérêts des salariés sont préservés avec de telles propositions, je n’ose même pas imaginer le contenu d’un projet dans lequel on supprimerait des avantages.

Quand on est ministre de gauche, on ne brosse pas les patrons dans le sens du poil.

Aujourd’hui, le MEDEF jubile. P. Gattaz remercie la Ministre pour ses bons et loyaux services.

Pauvre France !

Sadia MANCEL

LES ARTICLES ET DOSSIER DU MOIS

Focus « gourmand » sur les titres-restaurant

  • Attribution des titres-restaurant par l’employeur
  • Financement des titres restaurant
  • Utilisation des titres-restaurant

Mener une enquête auprès des salariés

  • Le cadre
  • La méthode

EN BREF

La fin du vapotage au travail


FLASH JURISPRUDENCE

  • Rupture conventionnelle : jusqu’à quelle date le refus d’homologation doit-il parvenir aux parties ? (Cass. Soc., 16 décembre 2015, n°13-27.212)
  • L’obligation de réintégrer, sans délai, une salariée dont la grossesse a été révélée après le licenciement (Cass. Soc du 15 décembre 2015, n°14-10522)
  • Accès pour les syndicats au registre du personnel et à la DADS lors de la négociation préélectorale (Cass. soc. 6 janvier 2016, n°15-10975)
 

   Demander un devis

Au sommaire du n°238

Vous êtes ici  >>   >   >  Au sommaire du n°218