Au sommaire du n° 215

ÉDITO

Est-ce un crime ?

Le seuil de tolérance des hommes politiques étant proche de zéro, il n’est donc pas anormal de les voir tous descendre dans l’arène pour voir la mise à mort de leur collègue.

Qu’a donc bien pu faire Myriam El Khomri notre Ministre du Travail pour se voir traîner dans la boue ainsi ?

Ah j’avais oublié !!! Elle a été prise en flagrant délit d’insuffisance professionnelle par Jean Jacques Bourdin soit disant « éminent » journaliste qui n’a pas la réputation d’être un agneau devant le loup.

Et oui ! Notre Ministre s’est emmêlée les pinceaux dans la grande complexité du code du travail, bref elle n’a pas été en mesure de dire combien de fois un CDD est renouvelable.

Certes c’est très ennuyeux pour un ministre mais bon, il faudrait peut-être se consacrer aux vrais problèmes plutôt que se jeter à bras raccourcis sur ce genre de boulette sans jamais lâcher l’affaire. Rappelons que Myriam El Khomri a été parachuté dans ce ministère, il y a 3 mois alors que les candidatures ne se bousculaient pas au portillon et suite au départ très intéressé de Rebsamen !!!

Il faut garder son énergie nous en aurons tous besoins ! Les diverses pistes pour la réforme du code du travail sont déjà tracées espérons seulement qu’une peau de banane ne viendra pas à nouveau faire glisser notre Ministre !!!

Sadia MANCEL

Tous les collaborateurs de Comité Conseils se joignent à moi pour vous souhaiter de très bonnes fêtes de fin d’année.


LES ARTICLES ET DOSSIER DU MOIS

La protection des représentants du personnel : réalité ou fantasme ?

  • La procédure de licenciement
  • La modification du contrat ou des conditions de travail

Le don de jours de repos au profit d’un salarié dont l’enfant est gravement malade

  • Les modalités du don
  • Les bénéficiaires du don

EN BREF

Les exceptions au repos dominical


FLASH JURISPRUDENCE

  • La rupture conventionnelle ne peut résulter d’un consentement vicié par une pression opérée (Cass. Soc, 16 septembre 2015, n°14-13830)
  • Le manque de formation sanctionné par les juges (Cass. Soc. 24 septembre 2015, n°14-10410)
  • Rappel de salaire : c’est au salarié d’apporter la preuve qu’il est à la disposition de l’employeur. (Cass. Soc, 16 septembre 2015, n°14-16277)
 

   Demander un devis

Au sommaire du n°238

Vous êtes ici  >>   >   >  Au sommaire du n° 215